Gagner de l’argent en dessinant

Comment gagner de l’argent en dessinant ?

L’illustration de livres pour enfants est devenue un bon moyen pour les concepteurs et les illustrateurs de gagner de l’argent. C’est une façon amusante de redonner aux jeunes, en sachant qu’ils garderont un souvenir de leurs histoires préférées.

Ce métier est aujourd’hui très demandé sur le marché du travail, car toute profession exige engagement, dévouement et persévérance, outre le talent pour illustrer, avec les bons contacts, l’artiste qui décide de s’aventurer dans ce domaine doit montrer son travail pour qu’il soit reconnu.

Pour cette profession, certaines études sont requises dans des instituts ou des universités liés à l’art et au design, où les compétences manuelles sont perfectionnées, mais aussi la connaissance des programmes informatiques, car à cette époque, la numérisation des œuvres est indispensable pour montrer une œuvre.

Il y a peut-être des gens avec un grand talent pour l’illustration, qui n’ont pas d’études universitaires, ou certains qui n’ont que des cours en rapport avec le sujet, le travail de ces personnes sera de montrer que leur talent compense la certification du reste des concurrents, en se rappelant que le marché du travail est très concurrentiel.

Il faut également tenir compte du fait que le salaire moyen d’un illustrateur aux États-Unis se situe entre 40 000 et 60 par an. 000, selon le portail web PayScale, dédié au capital humain des entreprises ;

D’autre part, normalement les illustrateurs facturent par illustration réalisée, une illustration selon la réputation de l’artiste, la qualité, la difficulté, entre autres facteurs sur le marché peut être entre 30 et 50 dollars ; l’économique, mais il y a des illustrateurs qui peuvent facturer jusqu’à 100 dollars pour chaque illustration, il suffit de la convertir dans la devise selon le pays, étant donné qu’une illustration d’un livre dépendra du nombre de pages, si celle-ci par exemple a vingt-cinq pages, un accord peut être conclu entre le client et l’illustrateur.

 

gagner-argent-dessin

 

Techniques d’illustration des livres pour enfants

Soyez attentifs aux dessins des enfants, cela vous permettra de comprendre comment un certain personnage ou une certaine situation existe dans leur tête.
Étudier les théories psychologiques des couleurs et des dessins afin de ne pas perturber la psyché des générations futures.

En tenant compte des conseils ci-dessus, il est important de savoir qu’il existe différentes techniques d’illustration, qui sont adaptées à l’histoire et au goût du client, en voici quelques-unes :
Le crayon et le fusain, c’est l’utilisation de ces deux éléments avec le talent de les différencier dans le dessin des tons et des textures. Dans certains cas, des crayons de couleur sont utilisés.

  • Les marqueurs, utilisés pour créer des tons nets et serrés, des contours clairs, sont généralement considérés comme des dessins à froid.
  • Les pastels et les crayons de cire, sont des barres de couleur dont la coloration intense, n’est pas teintée avec beaucoup de précision.
  • L’aquarelle, est l’un des procédés les plus utilisés en illustration, une technique qui facilite la mise en couleur, car ils peuvent être mélangés facilement, est une peinture de tons vifs, qui est utilisée pour produire des effets de flux.
  • La peinture à l’huile, qui recrée des peintures réalistes, est la plus utilisée dans les livres pour enfants.
  • La peinture acrylique, est l’une des techniques les plus modernes, elle fournit des textures, avec des couleurs intenses et vibrantes.
  • La peinture à l’aérographe, est la technique utilisée par les illustrateurs pour recréer un effet poli et réaliste.
  • Le collage, est une technique qui est utilisée avec des délais de différentes textures pour donner de petits détails
  • Illustrations réalisées à l’aide d’ordinateurs, une technique réalisée avec Illustrator ou Adobe Photoshop, le tout à l’aide d’un scanner, d’une imprimante et d’un Apple Macitosh.

 

sur les textures.
Lire une histoire est une activité que chaque enfant fait quand il est jeune, soit avec ses parents, soit en apprenant à lire tout seul. De plus, il y a beaucoup d’histoires qui valent la peine d’être racontées, toutes attendant que la personne qui a de l’imagination leur donne vie.

 

Où trouver des illustrateurs ?

Afin de faire connaître leur travail, les illustrateurs doivent envoyer leur échantillon de portfolio à différents éditeurs, sociétés de design et même à des auteurs qui, avec leurs images, parviennent à imaginer l’animation de leurs histoires. De nombreux illustrateurs travaillent en free-lance pour ces derniers. Une option est également de faire de la publicité de la manière suivante :

Les sites de travail tels que :

Behance jobs, If you could, Creative Opportunities, Creative Hotlist, Elance, Odesk Design Week, Talent Zoo, Arts Thread, YCN, Hubstaff Talent, these are only in English, other options may be websites such as Freelancer, Infojobs freelancer, Twago, Adtriboo, PeoplePerHour, Project Linkr, among others.

Les pages avec moins de trafic comme Elance, Forhire, Designjobs, paient moins que dans les pages mises précédemment.
Les réseaux sociaux, tels que Facebook, Instagram ou Twitter, ainsi que votre propre serveur web.

Une autre façon pour les personnes qui veulent illustrer des histoires pour les enfants de la maison est de créer une histoire, de l’illustrer et de la partager sur des réseaux sociaux ou des sites web comme expliqué ci-dessus. Ce point de vente peut fournir à la personne un travail continu si l’histoire attire suffisamment l’attention du public. Il s’agit de certains des sites web où le matériel peut être partagé sous la forme d’un portfolio :

Tumblr : Une option souple et moderne, puisqu’il s’agit d’un portail à part entière sur le web.

DeviantArt : Un portail qui, bien qu’ancien, sert de référence à de nombreux artistes.

Dribbble : Ce portail est axé sur la publication de dessins et d’illustrations, ainsi que sur la possibilité de placer des liens vers des réseaux sociaux tels que Line ou Facebook.

Tapastic : Ce site web permet aux gens de publier du contenu à partir de leur téléphone portable et a servi de vitrine aux grands créateurs de BD.

Patreon : Chez Pantreon, les utilisateurs sont récompensés pour leurs publications de contenu original, ainsi que pour le nombre d’adeptes.

Pixiv : Un site très spécialisé où la plupart des artistes travaillent sur l’art japonais.

Instagram : ce site web est non seulement l’un des réseaux sociaux les plus populaires du moment, mais il constitue également une bonne occasion de partager des travaux et de les positionner grâce à des tags.

Drawfolio : Une option espagnole qui permet de créer un portfolio intégrant les réseaux sociaux.

Behance : L’une des meilleures options pour les artistes, car elle intègre des applications créatives telles qu’Adobe.

Dans les deux cas, il est important de se rappeler que l’illustration est un travail qui prend du temps et que la clé pour créer une relation favorable avec les clients est de programmer des réunions régulières ou des échantillons du travail, d’écouter ce que le client veut et de faire preuve de souplesse à ce sujet, et de respecter les délais.

 

dessinateur-argent

 

Droits d’auteur des illustrateurs

Dans toutes les situations, qu’ils soient illustrateurs pour une entreprise ou indépendants, ces travailleurs ont le droit économique de l’artiste en tant que père/mère de l’œuvre, ce qui signifie qu’au moment de la signature du contrat, l’artiste doit stipuler s’il veut le perdre ou être reconnu, et même si la plupart des illustrateurs actuels travaillent en free-lance, il est important qu’il décide en fonction de ses avantages, bien qu’être reconnu soit ce qui va générer la reconnaissance.

Selon le Dr Mariela Mosnaim, une avocate argentine bien connue, l’embauche d’un illustrateur se fait à la commission et l’illustrateur et l’entrepreneur s’entendent sur un prix fixe, des redevances ou des pourcentages pour la vente de l’œuvre, ou un montant de commission pour les revenus futurs.

Normalement, s’il s’agit d’un livre, l’illustrateur conserve les droits d’auteur en tant que paiement unique, mais s’il s’agit d’une illustration pour un manuel scolaire ou des publications sporadiques, l’illustrateur fixe un prix fixe en guise de paiement.

Dans le cas d’un travail permanent pour un éditeur, un journal ou un magazine, l’artiste doit décider si son contrat comprendra l’exclusivité, en plus de tous les avantages et règlements du droit du travail du pays en question.
Pour exceller dans ce métier, les illustrateurs doivent se maintenir à la pointe des nouvelles techniques de conception et d’animation, en se formant constamment.

Compte tenu du fait que l’illustration sera réalisée pour un enfant, l’artiste doit prendre en compte les aspects suivants
Interroger les enfants sur les sujets qui les intéressent et sur la façon dont ils les visualisent.